MOSTRA BRÉSILIENNE

Le 13 juillet 2016

En partenariat avec : le Festival Curta Brasilia.

Nombre de spectateurs : 85

Nombre de personnes de l’association impliquées : 11

Casa Doc’ en partenariat avec le festival Curta Brasilia présentent sa 1e Mostra Brésilienne !
 Vous êtes invités à plonger au cœur de la création cinématographique brésilienne. 

Rencontre et échange avec Gustavo Amora présentera et échangera sur la stratégie de COMOVA pour faire le film et la façon dont ils souhaitent créer un impact sur la scène politique brésilienne avec la thématique qui est portée par le film.

Programmation

Niguém nasce no paraiso
Direction : Alan Schvarsberg / 2015 / 25’00 / Documentaire
Ninguém nasce no paraiso (Personne ne naît au paradis) entend dénoncer la situation paradoxale des femmes de l’île Fernando de Noronha, livrées à elles-mêmes pour leurs accouchements, à moins qu’elles n’acceptent, à leurs termes, d’immigrer sur le continent pour être prise en charge. 

“O vermelho de selaròn
Direction : Rafael Bacelar et Rodolfo Gomes / 2010 / 4’40 / Documentaire
Un portrait de l’artiste chilien Jorge Selarón, qui depuis 1990 travaille avec des carreaux et de la peinture sur les escaliers de la rue Manoel Carneiro, entre les quartiers de Lapa et de Santa Teresa, dans le centre historique de Rio de Janeiro. 

“Na baixa dos sapateiros
Direction : Rafael Bacelar et Rodolfo Gomes / 2012 / 14’23 / Documentaire
Quatre maîtres artisans de la chaussure, réfléchissent sur le passé et l’avenir de la profession. Dans les dernières décennies, avec la grande concurrence des produits industrialisés, cette activité a pratiquement disparu.

“Mulheres de papel
Direction : Tiago Andrade et Virginie Fonseca / 2014 / 2’44 / Documentaire
Des marches de 6 à 12 kilomètres, des charges qui varient de 150 à 300 kilos, des journées de dix heures : telle est la routine de ceux qui gagnent leur vie en collectant du papier dans l’état de Sao Paulo. 

“Crônicas de uma cidade inventada
Direction : Luìsa Caetano / 2014 / 25’01 / Documentaire
Une journée dans la vie de Brasilia. L’agitation de la ville, l’expérience de la nuit, le vide de l’aube et une nouvelle aube dans la capitale du pays. 

 

Défiler vers le haut